En France

De par son décret institutif, la Miviludes est chargée de favoriser la coordination de l’action préventive et répressive des pouvoirs publics. Elle a donc vocation à échanger de manière institutionnelle avec tous les services de l’État et des collectivités territoriales concernés à raison de leur domaine de compétences par une problématique de nature sectaire.

Au-delà de ce cadre général d’intervention, la Miviludes a entrepris de mettre en place avec un certain nombre d’administrations des partenariats spécifiques afin de faciliter la mise en œuvre coordonnée d’actions plus ciblées.

Dans l’accomplissement de ses missions, elle dispose également de correspondants dérives sectaires dans un certain nombre de services publics.

Les partenariats spécifiques

Cette liste comporte les noms des services ou administrations de l’État et des collectivités territoriales, autorités administratives indépendantes ou des associations et ordres professionnels avec lesquels un partenariat a été conclu.

  • Secrétariat d'Etat à la Famille
  • Protection judiciaire de la jeunesse, ministère de la Justice et des Libertés
  • Cellule de prévention du phénomène sectaire (CPPS), ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative
  • Pôle Santé du Défenseur des droits
  • Direction générale du Travail, ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé
  • Direction générale de la Santé, ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé
  • Institut national du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle (INTEFP)
  • Délégation générale à l’Emploi et à la Formation professionnelle (DGEFP), ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé
  • Pôle Emploi
  • Direction générale de la Cohésion sociale, ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale
  • SNATED-ONED (Allô 119) - Service national d’accueil téléphonique pour l’enfance en danger
  • INAVEM (Fédération nationale d’aide aux victimes et de médiation)
  • Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu victimes de sectes (UNADFI)
  • Centre contre les manipulations mentales-Centre Roger Ikor (CCMM)
  • Association des Maires de France
  • Mairie de Paris
  • Ordre national des médecins, Ordre national des pharmaciens, Ordre national des chirurgiens dentistes, Ordre national des sages-femmes, Ordre national des masseurs-kinésithérapeutes, Ordre national des infirmiers, Ordre national des pédicures-podologues
  • Agence nationale d’évaluation des établissements sociaux et médicaux
  • Haute Autorité de Santé
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS)
  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail
  • Université de Paris V – René Descartes, ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche
  • Ecole nationale d’administration
  • Ecole nationale de la magistrature
  • Ecole de formation du Barreau de Paris – EFB
  • Ecole des commissaires de police
  • Ecole nationale supérieure des officiers de police
  • Ecole des officiers de la gendarmerie nationale
  • Le Centre National de Formation de Police Judiciaire (CNFPJ / DGGN)
  • Le Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale (STRJD / DGGN)

Les correspondants dérives sectaires

Cette liste comporte les noms des administrations ou services publics dans lesquels la Miviludes dispose de correspondants :

  • Préfectures de département
  • Parquets généraux de cour d’appel
  • Rectorats
  • Agences régionales de santé (ARS)
  • Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTEs)
  • Conseils départementaux de l’Ordre des médecins, pharmaciens, masseurs-kinésithérapeutes

Cliquez ici pour retrouver les coordonnées de ces correspondants.

Haut de page